Finale du concours d’éloquence

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ce jeudi 4 avril, les 8 finalistes du concours d’éloquence se sont surpassés à la maison du fleuve-Rhône.

Leurs discours s’articulaient tous autour d’un même thème, l’avenir !

Chaque candidat a su répondre avec brio au sujet qui lui a été imposé, que ce soit en choisissant de le présenter sous la forme affirmative ou négative.

Les deux vainqueurs élus par le jury sont Solal Blanchard, pour « La ville du futur sera autosuffisante », et Britany Dijoux avec « Il ne faut pas continuer d’avoir des enfants ».

Enfin Farès Lahmar a été le coup de cœur du public avec son discours sur « Un travail très bien payé vaut mieux qu’un travail passionnant ».

Les autres finalistes étaient :

– Elion Selimi, avec « Moi je ne voudrais pas être éternel« ,

– Younès Bouguerrouma, avec « Dans 10 ans, je n’aurai pas les mêmes rêves« ,

– Myriam El Jerrari, pour « L’avenir se choisit« ,

– Maurine Vandaele et « L’avenir ne sera pas meilleur qu’aujourd’hui« ,

Ainsi que Glad Da Silva Iyassa, avec « Si vous ne pensez pas à l’avenir, vous ne pouvez pas en avoir un« .

Bravo aux élèves pour leur investissement !

Un grand merci à tous ceux qui ont participé de près ou de loin à la création de ce projet, à l’Université populaire ainsi qu’à toutes les personnes qui sont venues soutenir les finalistes.

Enfin merci aux collègues du collège Lucie Aubrac pour nous avoir donné envie de tenter aussi cette aventure et pour leurs conseils.

L’équipe du projet éloquence